Parce qu’une « Data Visualisation » vaut 1000 mots…

Les chiffres sont tombés : en 2020, le monde produira 10 fois plus de données qu’il n’en avait produit en 2013… des chiffres qui propulsent les termes « Data analysis » et « Data visualisation » sous le feu des projecteurs et qui légitiment leur banalisation. Cependant, si le terme « Data analysis » ou encore « analyse de données » est connu de tous, le terme « Data visualisation » l’est beaucoup moins. Ce dernier, que nous pouvons traduire par « visualisation de données », renvoie à la science ou l’art de représenter les données de manière visuelle ou graphique. Concrètement, il peut s’agir de camemberts, de diagrammes, de cartographies, d’infographies, de photos, de vidéos, etc.

Cependant, la vraie nouveauté réside au niveau de la visualisation interactive des données. En effet, il ne s’agit plus de se contenter de tableaux et graphiques statiques mais d’explorer données de manière plus sophistiquée grâce aux fonctionnalités interactives. Celles-ci permettent aux utilisateurs de manipuler les données, de basculer d’un profil à un autre, de pouvoir filtrer sur certains indicateurs ..., etc. En d’autres termes, grâce à la visualisation interactive des données, il devient plus facile d’impliquer le lecteur en lui donnant la main. Via de simples clics, ce dernier est en mesure de faire des simulations de scénarios, de fouiller plus en profondeur dans les résultats, d’ explorer les données au fur et à mesure et de faire des analyses en cascades.

Par ailleurs, bien que la multiplication du volume des données provenant de sources de plus en plus variées (agents commerciaux, forums, réseaux sociaux, services clients, fournisseurs, etc.) présente une opportunité pour les décisionnaires, encore faut-il pouvoir les centraliser, les analyser et les partager pour contribuer réellement à la prise de décision. La data visualisation vient donc aider les entreprises à relever ce défi en transformant des données complexes en illustrations plus lisibles et facilement compréhensibles.

D’ailleurs, quoi de mieux qu’une infographie pour illustrer l’importance de la data visualisation vue par les dirigeants des TPE /PME ?

Ainsi, l’étude menée par YouGov montre que la grande majorité des dirigeants de TPE/PME évalue très positivement l'analyse et la visualisation des données. En effet, 86% d’entre eux estiment qu’elles contribuent au succès de l’entreprise, tandis que plus de 80% affirment qu’elles leur offrent une vision à long terme sur l’activité de cette dernière. De ce fait, en plaçant les données dans un contexte visuel, la data visualisation aide les décisionnaires à interpréter et lire leurs résultats d’études et ainsi à déceler plus facilement les tendances et les corrélations difficiles à repérer dans les rapports d’étude textuels et plus traditionnels.

Par ailleurs, les scientifiques reconnaissent que, non seulement, 90% des informations transmises au cerveau sont visuelles mais que ces dernières sont traitées 60 000 fois plus rapidement que les données textuelles. Grâce aux représentations graphiques, les dirigeants peuvent donc aller à l’essentiel, voir et apprécier de grandes quantités de données de manière claire et cohérente et, par conséquent, répondre aux différentes problématiques de l’entreprise plus rapidement tout en identifiant les tendances émergentes du marché.

Outre la prise de décision, la data visualisation permet de répondre plus efficacement à un besoin de communication interne. En effet, le partage et la communication des résultats avec les collègues, clients ou fournisseurs est une étape aussi importante que la collecte, le traitement et l’analyse des données. Présenter les résultats sous forme visuelle, impactante et engageante permet de faire passer rapidement un message clair et opérationnel.

Ainsi, dans un monde où tout va à une vitesse vertigineuse, la data visualisation apparaît comme un investissement judicieux permettant de prendre rapidement la bonne décision en se basant sur des analyses précises et une exploration de données plus créative.

Découvrez très prochainement toutes les fonctionnalités et capacités du nouveau logiciel d’analyse intelligente et de data visualisation Sphinx : DATAVIV'.

Rendez-vous le Jeudi 5 Octobre à Paris pour la matinée de lancement. Pour plus d’informations : cliquez-ici.

La « phygitalisation » de la voix du client : un luxe ou un must have ?

Dans un monde où le commerce électronique croît à un rythme vertigineux, tout porte à croire que l’avenir du commerce traditionnel est désormais incertain. Pour les plus pessimistes, on serait en train d’assister au début de la fin du point de vente physique. Pourtant, en regardant de plus près, on s’aperçoit que l’un n’est pas forcement l’ennemi de l’autre. Ils sont opposés, certes, mais peuvent œuvrer ensemble afin d’offrir au client une expérience d’achat unique. De cette complémentarité est né le « phygital commerce » ou encore la digitalisation du point de vente.

Vers un commerce de plus en plus hybride

La révolution du e-commerce s’est accompagnée d’un changement profond dans les habitudes d’achat des clients qui adoptent désormais un parcours multicanal. En effet, grâce à la diversité des canaux, le consommateur est désormais en mesure de choisir voire imposer le canal par lequel il va s’informer et celui par lequel il va effectuer l’acte d’achat. Ainsi, il peut, à sa guise et selon ses besoins, basculer d’un canal à l’autre. Cette complémentarité entre les canaux a révolutionné les habitudes de consommation et le commerce dans sa globalité.

Hyper-connectés, les clients modernes ne se contentent plus d’une expérience d’achat purement physique ou purement en ligne mais sont plutôt en quête d’une expérience d’achat hybride. Munis de leurs Smartphones, ces derniers ont transformé le simple point de vente physique en un point de vente connecté. De ce fait, ils ont pu effacer la frontière entre le commerce électronique et le commerce traditionnel.

Face à ces changements, le magasin n’a d’autre choix que de suivre le mouvement en mettant en place des outils permettant de rallier les deux mondes.

En commerce comme en amour, les opposés s’attirent !

Longtemps considérés comme ennemis, le commerce traditionnel et le e-commerce peuvent, en effet, faire bon ménage. Cette mobilité du consommateur entre les deux mondes illustre la complémentarité entre les canaux physique et digital. Désormais, chacun a besoin des forces de l’autre pour s’adapter aux exigences des clients. Il est donc davantage question de décloisonnement des mûrs séparant les deux mondes plutôt que d’une démolition de l’un par l’autre. De ce fait, le challenge pour les magasins physiques serait de tirer profit des nouvelles technologies digitales afin d’offrir à leurs clients une expérience d’achat unique et les inciter à consommer et à revenir.

Ainsi, et aussi surprenant que cela puisse paraître, le réenchantement du point de vente physique repose désormais sur l’intégration du digital dans le magasin. De ce mariage entre le marketing online et le marketing offline est né le « phygital » commerce. Certaines marques et enseignes telles que Les Galeries Lafayette, Décathlon, McDonald's, etc. ont d’ailleurs très vite adopté ce phénomène en proposant à leurs clients une expérience digitale en magasin à travers l’intégration d’outils digitaux.

Toutes les étapes du parcours clients sont susceptibles d’être digitalisées, de la génération du besoin jusqu’au feedback enseigne, en passant par la préparation de l’acte d’achat, de l’expérience shopping et la mise à disposition des produits. C’est d’ailleurs ce Feedback enseigne qui nous intéresse le plus dans le cadre de cet article.

L’enquête de satisfaction client phygitale : un classique revisité

Dans une stratégie de développement d’un point de vente, pouvoir mesurer la satisfaction des clients est d’une importance majeure. Pour répondre à ce besoin, l’enquête de satisfaction client apparaît comme une évidence.

La digitalisation des enquêtes de satisfaction consiste à intégrer un questionnaire de satisfaction client dans un outil digital (tablettes, borne interactive, etc.) placé dans le lieu de vente, en général, à la sortie de celui-ci.

L’un des principaux avantages de cette démarche réside dans la possibilité de concevoir un questionnaire très riche, notamment en termes d’images, de sons et de vidéos. Le questionnaire devient ainsi plus attractif pour le répondant qu’un simple questionnaire sur un support papier. De plus, cette démarche minimise les risques d’erreurs de saisie (les papiers sont ressaisis), les coûts (la saisie des papiers se fait par des opérateurs de saisie) ainsi que le temps nécessaire pour disposer du reporting. La phygitalisation des enquêtes de satisfaction présente aussi l’avantage d’être un moyen simple et innovant pour mesurer la satisfaction des clients à chaud. Très pratique, cette méthode permet de collecter les feedback clients instantanément et avant que leur perception ne soit modifiée par le temps séparant l’expérience d’achat et le moment de répondre au questionnaire.

Intéressé(e) par la phygitalisation de vos enquêtes client ? Le Sphinx vient à votre rescousse !

Le Sphinx capitalise sur son expérience de 30 ans dans le domaine de l’édition de logiciels d’enquêtes d’une part, et de prestation d’études d’autre part afin de vous permettre de phygitaliser vos enquêtes en toute simplicité !

Bien plus qu’un simple terme marketing, le phygital est un moyen de réinventer l’expérience client au sein du point de vente physique grâce à une nouvelle manière d’échanger et d’interagir avec elle et en capitalisant sur les solutions et outils digitaux.

>>> Plus d'informations sur www.lesphinx.eu