"La crise !" Mythe ou réalité ? Sondage de l'état d'esprit ambiant

Crise économique, crise de la dette, récession financière, chômage, déficit budgétaire, perte du triple A, perte de la compétitivité, survie de la zone Euro, réformes économiques, rigueur, troubles sociaux, règle d’or, licenciement… Ces termes résonnent en continu dans les médias et dans le monde politico-économique de tous les pays du monde. Nous sommes tous concernés…

Malgré le signal d’alarme lancé depuis 2008, la crise semble solidement installée. Certains économistes annoncent même la catastrophe ! Pour autant, d’autres entrevoient des lueurs d'optimisme, et fort heureusement. Quel est véritablement notre état d’esprit ? Sommes-nous optimistes, inquiets, sereins, sceptiques, tristes ou agacés, indifférents ou concernés ?

A l’occasion de la rentrée, Le Sphinx s’est penché sur la question en lançant une vaste enquête en ligne sur la Crise en direction de son panel Sphinx. L’objectif étant de connaître l’état d’esprit des répondants, de cerner leurs représentations de la crise, de comprendre dans quelle mesure ils se sentent touchés et en quoi elle impacte leur vision de l’avenir.

Pour visualiser le questionnaire, cliquez ici.

Cette enquête constitue un bon exemple de recherche mixte, combinant les approches qualitatives et quantitatives et mobilisant largement les images. Au fil du questionnaire, s’alternent en effet murs d’images et interrogations plus classiques via des questions fermées et ouvertes.

L’état d’esprit à la rentrée

Les sentiments des répondants expriment majoritairement l'inquiétude et la lassitude. Pour 40% d'entre eux cependant, la rentrée rime avec satisfaction, enthousiasme et optimisme ! Les mots les plus spontanément cités pour qualifier cette rentrée sont : Travail, Automne, Ecole, Reprise, Réveil, Stress.

En fonction des émotions exprimées, trois profils se dégagent : les « heureux », les « inquiets » et les « lassés ». Notons que cet état d’esprit à la rentrée dépend peu de l'identité socio-démographique mais varie sensiblement selon le niveau de revenu.

Les métaphores de la crise

La crise est connotée comme étant menaçante par une très large majorité des répondants. Pour la qualifier, 3 répondants sur 4 choisissent la métaphore du « Jeu de dominos ».

Les opinions sur la crise

Pour la quasi majorité des répondants, la crise est le résultat de l'appât du gain : elle nous attire dans son engrenage, qui semble être sans fin. Elle est imputée davantage au système politique et bancaire qu'aux comportements individuels. Pour l'expliquer, les idéologies ne sont pas dominantes.

A quand la fin de la crise ?

Une majorité de répondants envisage une crise durable et demeure sceptique quant à une amélioration de sa propre situation.

La recherche met en évidence que les opinions sur la crise dépendent sensiblement des trois profils d'état d’esprit à la rentrée :

  • Les « heureux » sont optimistes et considèrent la crise comme un défi.
  • Les « inquiets » perçoivent la crise comme une menace.
  • Les « las » font plutôt référence à une crise sourde.

Pour aller plus loin dans les analyses, consultez le WebReport en cliquant ici.

 

>>> Plus d'informations sur www.lesphinx.eu

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>