Comment utiliser l’assistant de traduction de Sphinx iQ pour gérer vos enquêtes multilingues et analyser les réponses ?

L’utilisation des options multilingues dans la conception du questionnaire

  • Le paramétrage des langues
    Depuis l’onglet Langues, ajouter la nouvelle langue vers laquelle vous souhaitez traduire votre questionnaire en cliquant sur Ajouter/Supprimer des langues.
  • La traduction automatique des questions
    En cliquant sur Utilitaire de traduction indiquez la langue pour laquelle vous souhaitez obtenir la traduction de votre enquête. Le logiciel nécessite d’être connecté à Internet car il utilise le moteur de traduction de Google
  • La publication du questionnaire multilingue
    Dans l’onglet Diffusion, cliquez sur Définir des raccourcis pour générer un lien vers les différentes langues de votre enquête. Sélectionner l’action Demander dans le troisième menu déroulant afin de générer un seul lien présentant les langues de l’enquête au travers des drapeaux correspondant.

Le lien généré affiche les drapeaux correspondant aux langues de l’enquête. Le répondant cliquera sur le drapeau correspondant à sa langue pour accéder à l’enquête.

Passons à présent à l’analyse des données collectées par le biais d’enquêtes multilingues.

L’analyse des enquêtes multilingues 

La stratégie adoptée pour analyser les réponses collectées lors d’une enquête multilingues est différente selon que le questionnaire contient ou non des questions ouvertes (zones d’expression libre).

  • Enquête multilingues avec questions fermées uniquement

Dans ce cas, l’enquête est analysée dans sa langue de référence : si elle est conçue en français, les tableaux statistiques et les graphiques sont édités en français. Rappelons que la langue de référence est celle utilisée pour renseigner les zones correspondant à « Nom de variable » du dialogue définition des questions.

  • Enquête multilingues avec questions ouvertes

Lorsque l’enquête contient des questions ouvertes, deux possibilités se présentent au chargé d’étude :

-         la traduction des réponses dans la langue de référence pour faire une analyse commune de toutes les langues ;

-         la création d’une strate par langue et l’analyse séparée des différentes langues.

La traduction des réponses éloigne le chargé d’études du langage des répondants mais lui permet d’appréhender les idées présentes dans leur discours à travers une analyse de contenu systématique de toutes les réponses quelles que soient les langues utilisées. Il est à noter que le logiciel Sphinx iQ propose un module de traduction automatique, disponible dans l’onglet Textes de l’outil Tableur.

Module de traduction automatique

L’analyse séparée des réponses selon les langues (à travers la création de strates), quant à elle, donne au chargé d’études la possibilité d’utiliser des méthodes de traitement des données textuelles plus élaborées telles que l’analyse des spécificités lexicales ou les analyses factorielles sur les mots les plus fréquents ((nuage de mots).

Nuage de mots sur enquête multilingues réalisée en français et en allemand

Loin d’être contradictoires, les possibilités d’analyse évoquées ci-dessus peuvent être menées ensemble pour aboutir à des résultats complémentaires.

Que ce soit dans la phase de conception du questionnaire, de diffusion de l’enquête ou d’analyse des données, l’utilisation des options multilingues permet de fluidifier le processus d’enquête (échanges avec traducteurs, consolidation des résultats) et d’éviter des sources d’erreur liées à la manipulation de fichiers variés. Elle véhicule aussi une image professionnelle et à la pointe de la technologie en faveur de l’émetteur de l’enquête.

>>> Plus d'informations sur www.lesphinx.eu

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>